Nouveauté mai 2019 - Echos de l'AG

  • Rapport à l'AG 2019 à télécharger : défense droits humains
  • La situation des réfugiés dans les Landes

    Actualité - Collectif landais des Droits humains. Bilan année 2017/2018.

    Texte de Sabine COLLET - projection du film "Libre"

    Le film « Libre » de Michel Toesca au cinéma L'estrade de Sabres le 10 oct 2018

    Débat animé par Sabine Collet - Collectif landais des Droits Humains

    Dans ce documentaire, il s'agit de la description de l'action de Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, qui a consisté à accueillir et à héberger des migrants irréguliers, provenant de la frontière franco-italienne. Ces éléments de désobéissance civile ont abouti à une série d'actions judiciaires et à une condamnation avec sursis.

    Pour télécharger le texte complet clic ici

    Extraits de l'intervention de Sabine Collet AG Terre Active 31/3/2018

    Pour télécharger le texte complet clic ici

    Les Cercles de protestation animés par le collectif landais des droits humains (*)

    A ce jour, le département accueille 8 familles sur 9 communes.

    Le « Cercle de protestation », animé par le collectif, continue à avoir lieu, les derniers samedis du mois (sauf pendant les vacances scolaires), à 11h sur la place St-Roch .

    La situation des mineurs non accompagnés

    Depuis quelques années, des mineurs non accompagnés par leurs parents entrent illégalement en France. Une partie, voulant rejoindre l'Angleterre, se trouve dans le Pas-de-Calais. Une autre partie, d'origine subsaharienne et francophone, arrive dans de divers départements français...

    Ces étrangers sont d'abord des mineurs ( jusqu'au constat du contraire). Ils relèvent de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE), et doivent donc être protégés et pris en charge par les services de l'Etat et de la région, conformément aux textes internationaux (CIDE), européens et nationaux ( « Code de l'action Sociale »). Ceci pour éviter qu'ils soient victimes de réseaux de trafics divers, drogue, prostitution etc

    Les difficultés s'accentuent

    A la fin de 2017, la situation devient alarmante. Les nouveaux arrivants sont de plus en plus nombreux (en déc 2017 et janvier 2018 : env. 10 par jour). Et un nouveau problème surgit, auquel visiblement personne n'avait songé : les mineurs accueillis jusqu'à maintenant deviennent peu à peu majeurs...

    Il est indispensable de trouver maintenant et pour l'année scolaire prochaine des familles bénévoles qui peuvent accueillir les week-ends d'une manière ponctuelle un jeune .

    Alerte : Jeunes étrangers en danger

    La scolarisation pour certains jusqu'en juin ne résout pas la principale question : quel sera leur avenir par la suite ? N'ayant peu de chances d'obtenir l'asile, ils seront expulsés, ou, pour la plupart réduits à la clandestinité...

    Le 19 mars 2018, le collectif a obtenu une audience auprès du Préfet des Landes. M. le Préfet a essayé de rassurer les représentants du collectif, en affirmant qu'il n'y a aucune volonté de désengagement de sa part. Les jeunes majeurs qui demandent un titre de séjour (provisoire), pourront l'obtenir dans la mesure que leur identité est vérifiée, et qu'ils présentent un projet de formation faisable.

    Haut de page